La notion d’agriculture biodynamique est différente de celle de biologique. Bien que les deux se rejoignent pour aboutir à un résultat similaire, c’est-à-dire une agriculture naturelle, sans engrais ou fertilisants industriels, la biodynamique a en plus une dimension ésotérique. Zoom sur cette méthode très ancienne, mais peu connue.

Les origines de la biodynamique

Cette notion date des temps anciens, mais trouve ses premiers principes étudiés et exposés au début du 20e siècle lorsqu’un philosophe polonais, Rudolf Steiner, fait une série de conférences à ce sujet. Il expose ainsi la relation entre le vivant et la dynamique dans laquelle il évolue. La méthode va se répandre dans les pays de l’Est et n’arrivera en France qu’au milieu des années 50. Ce courant de pensée trouve un essor tout particulier à l’heure actuelle ou l’intérêt pour les productions biologiques est croissant. La méthodologie repose sur des préparations naturelles faites pour prévenir ou guérir le sol ou les cultures, mais également sur l’importance du rythme lunaire et du cosmos qui y jouent un rôle fondateur. En effet, selon Steiner, des interactions non explicables encore par la science jouent sur la production issue de la terre.

La biodynamique utilisée en viticulture

Les viticulteurs se tournent vers ce type de viticulture pour la qualité de ses résultats. En effet, un vin biodynamique est avant tout un vin biologique, mais avec une appréhension différente de l’interaction de la terre, donc du vivant, avec une dimension immatérielle. Cette méthode va permettre de « palper » ce patrimoine avant de prendre des décisions pour agir sur le sol ou la vigne ou l’écosystème environnant. Elle permet de préparer le sol, apporter des solutions préventives ou curatives pour l’agriculture en général ou la viticulture en particulier. Ces notions sont de plus en plus vulgarisées et trouveront certainement une explication scientifique dans un temps futur. De plus en plus de viticulteurs font le choix de cette méthode qui s’applique autant à la terre, la vigne, la vendange et la vinification et expérimentent avec succès l’impact positif de la biodynamique, un véritable pied de nez aux détracteurs.

Une interface en ligne pour acheter son vin biodynamique

De plus en plus de viticulteurs adhèrent à ce type de viticulture, mais il est souvent impossible de procéder à un achat de vin biodynamique directement en ligne, car ils ne disposent pas toujours d’un moyen de paiement sur internet. Des professionnels en ligne se placent en intermédiaires entre le producteur et le consommateur. Grâce à une interface proposant une large sélection de vins uniquement biodynamiques, différents et issus de chaque terroir, le client peut contacter directement le vigneron auprès duquel il passera sa commande et qui lui enverra son vin. Seul le paiement se fera via la plateforme de l’intermédiaire. Une vraie vente directe de vin est donc proposée et chaque vigneron fixe lui-même ses prix. L’intermédiaire prélève seulement une commission qui est clairement mentionnée au niveau du prix total pour une transaction en toute transparence.

 

Laisser un commentaire