Tous les amateurs de vin, qu’il s’agisse de vin rouge, de vin blanc ou de champagne, savent l’importance que revêt le verre à vin. Indispensable pour permettre au vin de s’exprimer pleinement et d’en apprécier chaque parfum et chaque arôme, le verre à vin doit être choisi avec soin et en fonction du cépage qu’il contiendra. Il influe évidemment énormément sur la dégustation, mais fait aussi pleinement partie des arts de la table et contribue à l’esthétique de la table et à la cohérence de celle-ci. Néanmoins, il existe un grand nombre de verres à vin différents dès lors comment s’y retrouver et choisir les meilleurs verres à vin ?

Comment choisir un bon verre à vin ?

La diversité existant dans le domaine des verres à vin peut rendre la décision d’achat difficile et le néophyte peut ainsi hésiter longtemps avant de choisir ses verres à vin. Il convient néanmoins de s’attacher à un certain nombre d’éléments afin de choisir le verre à vin le plus performant selon les cépages dégustés le plus fréquemment.

L’ouverture du verre à vin

S’il est un critère qui doit impérativement être pris en compte dans le choix de ses verres à vin c’est bien entendu l’ouverture du verre. En effet, de celle-ci dépendent deux éléments particulièrement importants pour la dégustation : l’aération et le nez.

L’aération du vin est l’un des éléments indispensables dont se soucie tout amateur éclairé de vin et dépend largement du type de vin à déguster. Ainsi, un vin très jeune n’appréciera pas une oxygénation trop importante qui ferait s’évanouir ses arômes alors qu’elle est souvent souhaitable pour un grand cru, mais a réalisé avec délicatesse, une aération trop brusque pouvant être néfaste au vin. L’ouverture doit donc être suffisamment importante pour permettre d’aérer le vin, mais aussi légèrement resserrer pour concentrer ses arômes. Cette concentration est indispensable pour accéder au nez du vin, celui-ci est l’une des premières étapes de la dégustation et donne un aperçu de la qualité du vin et des notes qui se développeront en bouche par la suite.

La forme du verre à vin

La forme du verre à vin est généralement abordée uniquement par rapport à l’esthétique du verre, mais si celle-ci est importante elle n’est pas centrale dans la dégustation d’un grand cru et la forme du verre va jouer un rôle primordial dans le développement des arômes d’un verre et donc dans sa dégustation. Selon le type de vin et de cépage, il conviendra de varier la forme du calice, plus ou moins arrondie ou plus ou moins longiligne, pour s’adapter au mieux aux besoins du vin. La forme va également en partie déterminer la contenance du verre et celle-ci est tout aussi importante pour laisser ou non l’espace au vin de s’exprimer et de développer ses nuances.

Par ailleurs, ces deux critères vont contribuer à un élément déjà évoqué : l’aération du vin, en effet ils vont participer à cette dernière en définissant la surface qui sera exposée à l’oxygène. Plus le verre sera grand est large, plus le vin sera aéré et moins le carafage sera nécessaire, s’il est au contraire étroit et haut, l’oxygénation sera limitée.

L’esthétique du verre à vin

Comment choisir ses verres à vinLa dégustation d’un bon vin passe évidemment par son nez et les saveurs qu’il développe en bouche mais il est important de ne pas négliger le tout premier point de la dégustation d’un vin : sa vue.

En effet, si l’amateur pensera à humer le vin avant de le goûter, le passionné quant à lui qu’il convient tout d’abord d’observer sa robe, ses nuances, sa profondeur et ses larmes avant toute autre autre chose. Pour cela, il est indispensable d’opter non seulement pour un verre transparent (exit les verres colorés qui masquent la robe du vin), mais aussi pour un verre à pied. En effet, le verre transparent permet de ne pas altérer les nuances du vin, mais le pied du verre permet aussi de le faire tourner délicatement afin de mieux l’observer et l’apprécier.

De plus l’usage d’un verre à pied permet de ne pas réchauffer le vin en tenant le verre lors de la dégustation et l’on sait à quel point la température de service d’un vin est primordiale. Enfin, au-delà de ces considérations pratiques influençant la dégustation, l’esthétique d’un verre contribue également à l’élégance d’une table, les arts de la table font entièrement partie des conditions d’une bonne dégustation, de beaux verres élancés et fins participent donc largement au plaisir de déguster un grand cru.

Les meilleurs verres à vin de 2019

Le choix des verres à vin est incontournable pour s’assurer de déguster son vin dans les meilleures conditions et pouvoir l’apprécier pleinement. Mais comment choisir les meilleurs verres à vin de 2019 ? Quelles sont les meilleures marques de verre à vin ? Quel verre à vin choisir ? L’idéal pour répondre à ces questions est sans doute de s’appuyer sur un guide d’achat pour les meilleurs verres à vin qui permet de comparer les produits et de dénicher les moins chers ou du moins d’en acheter à pas cher. Un comparateur de prix peut de plus permettre de savoir où acheter le meilleur à vin et comment acheter un verre à vin d’un meilleur rapport qualité-prix. Ces outils se révèlent donc d’une aide précieuse en délivrant des conseils judicieux pour déterminer quel est le meilleur verre à vin du marché à un tarif compétitif.

Verre à vin rouge

Le choix du verre à vin rouge est particulièrement délicat, car il varie énormément selon les cépages. En effet, un bon bordeaux appréciera plutôt un verre avec un calice à la base bien arrondi, mais relativement étroit permettant d’en concentrer les arômes alors qu’un bourgogne préférera avoir plus d’espace pour pleinement s’épanouir. Néanmoins, d’autres considérations sont à prendre en compte comme l’âge du vin.

Ainsi, un vin jeune pourrait s’effondrer dans un verre d’une trop grande contenance qui l’aérerait brutalement alors qu’un grand cru pourra y prendre ses aises sans avoir à passer par la case carafage. Si les spécialistes s’accordent sur l’intérêt d’une oxygénation du vin, celle-ci doit toutefois se réaliser en douceur sous peine de voir les arômes si précieux s’évanouir. Par ailleurs, comme pour tous les autres vins, la transparence du verre est indispensable pour permettre à chacun d’apprécier la robe du vin avant de le déguster.

Autant d’éléments à prendre en compte dans le choix de ses verres à vin à rouge. Pour plus de renseignements consultez notre page dédiée aux verres à vin rouge.

Verre à vin blanc

L’un des points essentiels dans le choix de ses verres à vin blanc est la contenance. En effet, les vins blancs sont préférentiellement servis frais bien que la température exacte varie selon les cépages, il est donc recommandé d’opter pour des verres plutôt de petite contenance pour apprécier le vin à sa juste température. Par ailleurs dans le même esprit de conserver la bonne température, les verres sans pieds sont à proscrire impérativement sous peine de réchauffer le vin en tenant le verre à la main et ainsi de le dénaturer.

Un autre élément essentiel à conserver en tête lors de son choix est l’ouverture du verre, le nez d’un blanc est souvent bien plus volatile que celui d’un rouge, il est donc souhaitable d’opter pour une ouverture resserrée qui facilite sa conservation et donc son appréciation. Enfin, il est indispensable de bien différencier les verres selon le type de vin qui est dégusté en général, en effet, un vin plutôt liquoreux et sucré ne se satisfera du même verre qu’un vin sec et aux arômes floraux, si le verre généraliste est dès lors tentant il ne permettra toutefois pas la même explosion en bouche qu’un verre adapté à chaque type de vin et offrant à chacun de se développer selon ses besoins.

Plus d’informations sur notre page dédiée.

Flûte à champagne

Si la coupe à champagne remporte toujours un franc succès, la flûte à champagne reste néanmoins un grand classique pour la dégustation de ce vin d’exception et offre de façon générale de meilleures conditions pour sa dégustation. En effet, la flûte à champagne permet à celui-ci de concentrer ses arômes et son nez au lieu de les laisser s’évanouir comme cela peut être reproché à la coupe.

On veillera néanmoins pour le choix de ses flûtes à privilégier des formes légèrement arrondies permettant ainsi aux arômes de s’épanouir et une ouverture légèrement resserrée, mais pas trop étroite afin d’apprécier pleinement son nez sans la désagréable sensation des bulles venant chatouiller le nez pendant qu’on en apprécie les parfums.

Par ailleurs, il est indispensable de s’attacher au design de ses flûtes, un tel nectar ne saurait être servi dans un contenant manquant d’élégance au risque d’en gâcher la dégustation.

 

Comment utiliser un verre à vin ?

Si le verre à vin est le contenant par excellence permettant de déguster un grand cru dans les bonnes conditions, un certain nombre de points doivent pourtant être respectés pour pouvoir en profiter pleinement.

La première étape est évidemment le choix du verre à vin adéquat, celui-ci dépend du type de vin, du cépage et de son âge et doit être étudié avec soin. Le second point est le service du vin, à savoir comment bien servir le vin dans un verre. Si la réponse peut sembler de prime abord évidente, la réalisation d’un bon service n’est pas une chose aussi aisée que l’on peut penser de prime abord.

Tout d’abord le vin doit être à la bonne température de dégustation, ensuite la bague doit être correctement retirée, à savoir suffisamment bas pour que le vin ne soit pas en contact avec lorsqu’il sera versé, par ailleurs la bouteille ne devra pas toucher le verre lors du service du vin, évidemment cette étape sera grandement facilitée par l’utilisation d’une carafe, mais l’usage de celle-ci dépend entièrement du vin à déguster.

Enfin, il conviendra d’effectuer une légère rotation de la bouteille en fin de service afin d’éviter que des gouttes ne s’échappent. Pendant la dégustation, le verre à vin doit être tenu par le pied, cela évite de le réchauffer et ainsi d’altérer la température de service qui varie selon les vins.

Par ailleurs, pour observer la robe du vin et dégager ses arômes en vue d’en apprécier le nez, on laissera le verre sur la table, la main à plat et le pied pris entre l’index et le majeur ou le majeur l’annulaire pour imprimer un léger mouvement de rotation avant de le respirer et d’en observer les nuances et les larmes. Enfin, côté entretien, certains verres peuvent passer au lave-vaisselle, mais beaucoup doivent être lavés à la main et dans tous les cas il sera indispensable de bien les sécher à l’aide d’un chiffon propre et doux pour éviter de les rayer.

Questions / Réponses sur les Verres à vin

De nombreuses questions peuvent se poser quant aux verres à vin et leur usage.

Quelle est la contenance d’un verre à vin ?

Il n’existe pas de réponse précise à cette question étant donné que la contenance parfaite change selon les types de vin à déguster. En effet, les vins blancs préféreront généralement les petites contenances permettant de verser de petites quantités qui conserveront la juste température de dégustation, la contenance varie le plus souvent entre 15 et 28 cl avec l’objectif de verser entre 8 et 15 cl de vin.

Côté flûtes à champagne, les contenances varient peu étant donné le format très spécifique de ces verres, elles tournent généralement autour de 24 cl. Pour les verres à vin rouge, la contenance peut monter jusqu’à 50 cl pour les très grands verres.

Côté service, les vins rouges pourront atteindre au maximum la moitié du verre, les blancs seront plutôt servis jusqu’au tiers alors que pour les pétillants et champagne on recommande d’aller jusqu’aux 3/4 de la flûte.

Où placer le verre à vin à table ?

Les arts de la table et le dressage de table à la française suivent des règles assez précises concernant l’emplacement de chaque élément sur la table y compris bien sûr celui des verres à vin. Partant du principe que le verre à eau est placé devant l’assiette de façon légèrement décalée à droite, le verre à vin rouge vient alors se positionner à sa droite suivie du verre à vin blanc puis de la flûte à champagne. Néanmoins, il existe quelques cas d’exception à ces règles qui peuvent alors être modifiées.

Ainsi, certains préconisent de suivre l’ordre de grandeur des verres, le verre à eau étant toujours le premier verre puis de gauche à droite l’on dispose les verres du plus au plus petit. En effet, si les règles du dressage de table sont relativement strictes, elles ne doivent pas aller à l’encontre de l’esthétique et de l’harmonie de la table et peuvent donc être sujettes à quelques adaptations selon les verres à vin choisis.

Pourquoi le verre à vin d’Alsace a un pied vert ?

verre pour vin blanc d'alsaceL’Alsace dispose d’une longue tradition vinicole derrière et produit des vins reconnus dans le monde entier depuis bien longtemps. C’est dans cette tradition ancestrale qu’il faut rechercher l’origine du pied vert des verres à vin d’Alsace.

En effet, à l’époque, les dégustations de vin en cave se faisaient au moyen de petits gobelets verts « Rutscherle », cette couleur était due à la potasse utilisée dans la fabrication de ces gobelets. L’utilisation de gobelets de cette couleur permettait en réalité de cacher les impuretés du vin en masquant sa robe.

Depuis, bien entendu l’usage de ces gobelets a été interrompu, mais la couleur verte est restée et explique l’existence de ces pieds verts sur les verres à vin d’Alsace qui ont néanmoins évolué vers un calice transparent permettant d’apprécier pleinement la robe d’un vin.

Comment tenir le verre à vin ?

Un bon verre à vin est systématiquement pourvu d’un pied plus ou moins haut, celui-ci est en effet indispensable à la dégustation d’un bon vin puisque c’est par cette partie du verre, appelée tige, qu’il convient de s’en saisir. Ainsi, il est recommandé de toujours tenir délicatement le verre de vin par la tige entre le pouce, l’index et le majeur. Cette tenue du verre permet à la fois d’incliner le verre pour apprécier sa robe, mais aussi d’éviter de saisir le verre par le calice. En effet, il est fortement proscrit de tenir son verre à pleine main ou par le ballon sous peine de réchauffer le vin et de modifier ainsi un élément primordial de sa dégustation : la température de service.

Rate this post